Adoption illégale et réunion forcée

La plupart des gens supposent que nos adoptions sont toutes légales et légitimes. La plupart des gens supposent que les adoptés veulent rencontrer leur première mère. L'histoire d'Aimee met en évidence la dure réalité que toutes les adoptions ne sont pas légales et que l'implication des médias n'est pas toujours utile ou gentille avec l'adopté qui peut même ne pas vouloir, ni être prêt, à se réunir.

Le pire de l'histoire d'Aimee qui n'est pas partagée dans cette vidéo, c'est que même si le gouvernement taïwanais a poursuivi les trafiquants responsables de son adoption illégale, à ce jour, rien n'a été offert par les gouvernements taïwanais et australien pour aider Aimee dans tous les cas. manière spécifique de gérer les impacts continus de l'adoption illégale. Il y a toute une cohorte d'adoptés taïwanais en Australie avec Aimee qui étaient le résultat du réseau de trafic de Julie Chu à Taïwan qui a été poursuivi. Personne n'a suivi ces adoptés pour les vérifier, pour leur faire savoir comment s'est passé leur adoption, ni pour leur faire connaître des soutiens particuliers.

En quoi est-il éthique que l'Australie et Taïwan soient toujours autorisés à continuer de faciliter les adoptions internationales aujourd'hui ?, sans aucune reconnaissance des torts passés ni une tentative de remédier aux impacts sur ces victimes ? CECI est une adoption internationale avec une absence totale de devoir de diligence envers la personne la plus touchée, dans le pire des cas.

Cliquez sur la photo d'Aimee pour écouter son partage.

Aimée

Ressources

Webinaire sur l'expérience vécue de l'adoption illégale et illicite qui comprend un autre des adoptés taïwanais victimes de la traite, Kimbra Butterworth-Smith

La justice et la responsabilité se produisent-elles dans les adoptions illégales ?

L'expérience vécue de l'adoption internationale illégale

Des voix contre les adoptions illégales s'expriment aux Nations Unies

Document de perspective de l'ICAV : Suggestions d'expériences vécues pour répondre aux adoptions illégales et illicites en français & anglais

Les gouvernements reconnaissent enfin les pratiques d'adoption illicites et illégales

Adoptés à la Commission spéciale de La Haye

La semaine prochaine, du 4 au 8 juillet, les 104 pays signataires de la Convention du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale se réuniront en ligne au Réunion de la Commission spéciale discuter Après l'adoption et Adoption illicite / illégale questions. C'est un événement important qui se produit généralement tous les 5 ans et c'est la première fois qu'il y aura vaste représentation des adoptés internationaux présents en tant que Observateurs. Historiquement depuis 2005, Association internationale des adoptés coréens (IKAA), le réseau représentant les intérêts des adoptés coréens a été le seulement organisation d'adoptés à y assister. En 2015, Brésil Baby Affair (BBA) était la deuxième organisation dirigée par des adoptés à participer avec IKAA. En raison de COVID, cette réunion actuelle de la Commission spéciale a été reportée et au cours des dernières années, je peux dire avec fierté que j'ai aidé à diffuser les connaissances parmi les organisations dirigées par des adoptés sur COMMENT postuler et encouragé les organisations d'expérience vécue comme KUMFA (l'organisation coréenne des mères) pour se représenter. Cette année, nous avons fièrement 6 des organisations dirigées par des adoptés qui les représentent eux-mêmes et leurs communautés. Nous avons progressé !

En 2015, j'ai écrit le blog intitulé Pourquoi est-il important d'avoir des voix d'adoptés internationaux sur ce site. À maintes reprises au fil des ans, j'ai plaidé en faveur de l'importance que nos voix soient incluses aux plus hauts niveaux des discussions gouvernementales. Alors je le répète, nos voix sont extrêmement importantes à ces plus hauts niveaux de discussions sur les politiques, les pratiques et la législation en matière d'adoption.

Certains critiques pourraient dire que nous ne changeons rien à l'adoption internationale en assistant à ces réunions, cependant, je voudrais suggérer que le simple fait de nous voir représenter nos adultes en nombre aide les gouvernements et les autorités à réaliser quelques points clés :

  • Nous grandissons ! Nous ne restons pas des enfants perpétuels.
  • Nous voulons avoir notre mot à dire sur ce qui arrive aux futurs enfants comme nous.
  • Nous les aidons à rester concentrés sur « qui » nous sommes vraiment ! Nous ne sommes pas des chiffres et des statistiques sans nom. Nous sommes des personnes vivantes avec de vrais sentiments, des pensées et une myriade d'expériences. Leurs décisions COMPTENT et nous impactent pour la vie et nos générations futures !
  • Nous les aidons à tirer les leçons du passé pour améliorer les choses pour l'avenir et réparer les torts historiques.
  • Nous sommes les experts de notre expérience vécue et ils peuvent tirer parti de notre contribution pour mieux comprendre leur rôle et améliorer la façon dont les enfants vulnérables sont pris en charge.

L'un des avantages du cadre de la Convention de La Haye est qu'il crée des opportunités comme la prochaine Commission spéciale où les adoptés peuvent avoir une visibilité et un accès aux structures de pouvoir et aux autorités qui définissent et créent l'adoption internationale. Les adoptés nationaux manquent de ce cadre à l'échelle mondiale et sont désavantagés en ayant des opportunités qui les réunissent pour accéder à l'information et aux personnes qui sont importantes dans le travail de plaidoyer.

Je suis vraiment fier de notre équipe de 8 personnes qui représentent l'ICAV à la réunion de cette année. J'ai veillé à ce que nous couvrons une gamme de pays d'adoption et de naissance parce qu'il est si important d'avoir cette diversité d'expériences. Oui, il y a encore place à l'amélioration, mais j'ai été limité par la disponibilité des gens et d'autres engagements étant donné que nous faisons tous ce travail en tant que bénévoles. Nous ne sommes pas payés comme le gouvernement ou la plupart des participants des ONG à cette prochaine réunion. Nous nous impliquons parce que nous sommes passionnés d'essayer d'améliorer les choses pour nos communautés! Se doter de connaissances sur les structures de pouvoir qui définissent notre expérience est essentiel.

Un grand merci à ces adoptés qui offrent bénévolement 5 jours/nuits de leur temps et de leurs efforts pour représenter notre communauté mondiale !

  • Abby Forero-Hilty (adopté aux États-Unis, actuellement au Canada, né en Colombie ; auteur de l'anthologie des adoptés colombiens Décrypter nos origines, Co-fondateur de Colombian Raíces; Représentant international de l'ICAV)
  • Chérir Asha Bolton (adopté aux USA, né en Inde, Président de Les gens pour la réforme de l'adoption éthique PEAR; Représentant ICAV États-Unis)
  • Colin Cadier (adopté en France, né au Brésil, Président de La Voix Des Adoptes LVDA)
  • Jeannie Glienna (adopté aux USA, né aux Philippines, Co-fondateur de Adopté Kwento Kwento)
  • Judith Alexis Augustine Craig (adopté au Canada, né en Haïti; Co-fondateur de Réseau des adoptés adultes de l'Ontario)
  • Kayla Zheng (adopté aux États-Unis, né en Chine ; représentant ICAV USA)
  • Luda Mérinos (adopté en Espagne, né en Russie)
  • Moi-même, Lynelle Longue (adopté en Australie, né au Vietnam; Fondateur de ICAV)

Nous nous représentons avec nos collègues adoptés qui représentent leurs propres organisations dirigées par des adoptés en tant qu'observateurs :

Je ne m'attends pas à de grands changements ou à des événements monumentaux lors de cette prochaine réunion, mais ce sont les liens que nous établissons qui importent, que ce soit entre nous en tant qu'adoptés et/ou avec les diverses organisations gouvernementales et ONG représentées. Le changement dans cet espace prend des décennies, mais j'espère que les petites connexions qui se développent au fil du temps s'accumulent et deviennent une influence positive.

Les prochains messages partageront certains des messages clés que certains membres de notre équipe ont rédigés en préparation de cette réunion de la Commission spéciale de La Haye sur le soutien post-adoption et ce que la communauté, via ces dirigeants, souhaite partager. Restez à l'écoute!

Expériences vécues Suggestions de réponses aux adoptions illicites

Du 8 au 10 juillet, l'ICAV a été invité en tant qu'observateur au Groupe de travail de la HCCH sur la prévention et la lutte contre les pratiques illicites en matière d'adoption internationale.

Vous trouverez ci-joint notre dernier document de perspective qui fournit notre contribution d'expérience vécue sur des suggestions pour Comment les autorités et les organismes pourraient répondre aux adoptions illicites dans Anglais et français.

Un grand merci à toutes nos 60+ personnes adoptées et organisations d'adoptés participantes, 10 parents adoptifs et organisations de parents adoptifs, et la première représentation familiale !

Remerciements spéciaux et mention à deux personnes extraordinaires :
Nicolas Beaufour qui a donné énormément de temps pour traduire l'intégralité du document anglais en français !
Coline Fanon qui a aidé notre seul et unique premier membre de la famille à contribuer ! Nous avons tellement besoin d'entendre plus souvent la voix de nos premières familles !

Français
%%footer%%