Être adopté

par Marcella Moslow né en Colombie et adopté aux États-Unis; thérapeute en traumatologie

Les lourdes réalités auxquelles les adoptés doivent faire face sont stupéfiantes et complexes. Les vides que nous portons avec nous sont énormes et peu importe la quantité d'amour que nous recevons, nous avons souvent l'impression que cela ne suffit pas. La connexion et l'harmonisation que nous recherchons, la culture à laquelle nous avons droit, l'attachement pour lequel nous étions câblés nous sont dépouillés, laissant derrière nous de profondes blessures. Ceci est dévastateur pour le système d'un individu et se répercute sur les générations futures. Nous sommes aux prises avec la réalité que non seulement il nous est arrivé quelque chose, mais nous avons également été privés de tant de choses dont nous avions besoin. Le traumatisme peut être à la fois ce qui nous arrive et ce qui ne nous arrive pas.

Suivez Marcella sur Insta @marcellamoslow

Son nouveau podcast est à retrouver @adopteesdishpodcast

Naviguer dans le handicap et les conditions médicales rares en tant qu'adopté international

Webinaire, document de perspective et ressources

Le 23 novembre, l'ICAV a organisé un webinaire avec 6 panélistes incroyables partageant leur expérience vécue en tant qu'adoptés internationaux handicapés et souffrant de maladies rares.

Il a fallu du temps pour éditer ce webinaire et j'espère que vous prendrez le temps de l'écouter. Les adoptés handicapés et souffrant de problèmes de santé sont souvent invisibles au sein de la communauté des adoptés internationaux et notre objectif était de les élever et d'aider à les sensibiliser aux complexités supplémentaires qu'ils vivent.

Code temporel de la vidéo du webinaire

Pour ceux qui manquent de temps, j'ai fourni un code temporel afin que vous puissiez voir exactement les parties que vous souhaitez entendre.

00:00:25 Bienvenue – Lynelle Long

00: 03: 51 Reconnaissance du pays - Mallika Macleod

00:05:15 Présentation des panélistes

00: 05: 31 Maddy Ullman

00: 07: 07 Wes Liu

00: 09: 32 Farnad Darnel

00: 11: 08 Emma Pham

00: 12: 07 Daniel N Prix

00: 13: 19 Mallika Macleod

00: 15: 19 La définition changeante du handicap - Farnad Darnell

00: 17: 58 Recadrer la façon dont les adoptés handicapés peuvent être perçus - Mallika Macleod

00: 20: 39 Traiter la honte et la rupture souvent associées au fait d'être adopté et de vivre avec un handicap - Wes Liu

00: 23: 34 Gérer les réactions et les attentes des gens - Maddy Ullman

00: 28: 44 Sentiment d'appartenance et impact sur celui-ci - Emma Pham

00: 30: 14 Naviguer dans le système de santé - Daniel N Price

00: 31: 58 Qu'est-ce qui a aidé à accepter de vivre avec un handicap - Mallika Macleod

00: 35: 58 Comment le handicap pourrait ajouter des complexités supplémentaires à la réunion - Maddy Ullman

00: 39: 44 La dynamique entre parents adoptifs et ce qui est idéal - Wes Liu

00:42:48 Prévenir le risque suicidaire – Daniel N Price

00: 44: 26 Enfants envoyés à l'étranger via l'adoption internationale en raison de leur handicap - Farnad Darnell

00: 47: 09 Ce que les gens doivent prendre en compte lorsqu'ils commencent à adopter un enfant handicapé avec de «bonnes intentions» - Emma Pham

00: 50: 13 Comment l'expérience du sentiment d'isolement a changé au fil du temps - Wes Liu

00: 53: 25 Le rôle de la génétique dans ses conditions - Maddy Ullman

00: 56: 35 Ce qui a fonctionné face aux défis de l'emploi - Mallika Macleod

00: 59: 11 Devenir autonome et indépendant - Emma Pham

01:02:42 Suggestions pour les parents adoptifs – Daniel N Price

01:03:48 Suggestions aux professionnels de l'adoption pour mieux préparer les parents adoptifs - Farnad Darnell

01:06:20 Comment les familles adoptives peuvent-elles mieux discuter si le handicap était la raison de l'abandon - Farnad Darnell

Résumé des messages clés du webinaire

Cliquez sur ici pour un document pdf décrivant les messages clés de chaque panéliste et le timecode vidéo du webinaire correspondant.

Document de perspective de l'ICAV

Pour ceux qui veulent approfondir et approfondir ce sujet, nous avons également compilé nos dernières Document de perspective de l'ICAV que vous pouvez lire ici. Il s'agit d'une collation de perspectives d'expériences vécues offrant une vision rare de la vie d'une douzaine d'adoptés internationaux qui vivent avec un handicap et des conditions médicales rares. Ensemble, ces ressources du webinaire et du document de perspective comblent une énorme lacune dans les connaissances sur ce sous-ensemble au sein de la communauté des adoptés internationaux. J'espère que cela suscitera le début de nouvelles discussions et forums conçus pour aider à sensibiliser et à créer de meilleurs soutiens pour et au sein de la communauté.

Je tiens à attirer l'attention sur le fait que, dans le cadre du partage approfondi de notre document de perspective et du webinaire, ceux qui ont contribué ont fait de nombreux mentions du risque accru de suicide, de dépression et d'isolement. Nous devons faire plus pour mieux soutenir nos compagnons adoptés qui sont les plus vulnérables vivant avec un handicap et des problèmes de santé.

Photographie avec l'aimable autorisation de Maddy Ullman et Wes Liu

Si vous avez des ressources supplémentaires qui peuvent aider à construire sur ce que nous avons commencé, s'il vous plaît contacter l'ICAV ou ajoutez votre commentaire à cet article, afin que je puisse continuer à développer cette liste ci-dessous.

Ressources additionnelles

Maladie rare

#Rareis : Rencontrez Daniel N Price – un défenseur des maladies rares et adopté à l'étranger

Avec amour Août (Adopté international August Rocha, un homme trans handicapé atteint d'une maladie rare)

Diagnostic Odysseys avec August Roche (adopté international trans handicapé atteint d'une maladie rare)

Il était une fois un gène - Adoption internationale de maladies rares avec Josh et Monica Poynter (podcast)

#Rareis : la maison éternelle de Nora – un adopté national atteint d’une maladie rare

Le podcast sur les maladies rares

Rare en commun (documentaire sur les personnes atteintes d'une maladie rare)

Maladies Rares International

Énola : une candidature de Intelligence médicale un qui aide à diagnostiquer les maladies rares, profitez librement

One Rare - Jeunes adultes touchés par une maladie rare et en transition vers l'âge adulte

Réseau de recherche clinique sur les maladies rares

Global Genes - Alliés dans les maladies rares

Invalidité

Adoptés handicapés (groupe Facebook)

Adoptés internationaux handicapés (groupe Facebook)

Adopté neurodivergent (Page FB de l'adoptée internationale Jodi Gibson Moore)

Nous avons tous le pouvoir – Marusha Rowe (avocate de la paralysie cérébrale et adoptée à l'étranger)

Violence, abus, négligence et exploitation des adoptés handicapés : Soumission de la Commission royale australienne sur le handicap par l'ICAV

Invisibilité(s) Cinquième Session (vidéo, dirigée par l'adoptée domestique Nicole Rademacher qui interviewe les artistes adoptés Anu Annam, Jessica Oler et Caleb Yee explorant le lien entre leur art et leur handicap)

Une introduction au handicap : se réapproprier, imaginer, créer le changement (Enregistrement de la conférence, novembre 2022)

Non fixé – partager des histoires de personnes vivant avec une maladie chronique et un handicap

Capacité chronique – pour les demandeurs d'emploi souffrant de maladies chroniques et de handicaps

Transitions de soins – Neurologie infantile (pour vous aider à passer des soins pédiatriques aux soins pour adultes)

La série des soignants (vidéos, pour les parents adoptifs)

Chante-moi une histoire (Histoires et chansons pour les enfants dans le besoin)

ADN du bassin versant (soutien et conseils pour aider les personnes à comprendre leurs résultats ADN)

Défi du film sur le handicap Easterseals (changer la façon dont le monde perçoit et définit le handicap)

Suicide parmi les adoptés

par Hilbrand Westra, né en Corée du Sud et adopté aux Pays-Bas, fondateur de Adoptee & Foster Care (AFC) Pays-Bas

ATTENTION AU SUICIDE CHEZ LES ADOPTÉS

Cinq fois supérieur à la moyenne

Presque personne ne veut vraiment savoir, et les gens n'en parlent pas facilement, sans parler de l'attention des adoptés quand cela arrive. Habituellement, l'attention va aux parents adoptifs # et les adoptés sont souvent seuls sous la pluie.

La semaine dernière a eu lieu le lancement du livre de la mère adoptive Rini van Dam #donderdagen à Sneek. Les présentations des orateurs se concentraient à juste titre sur l'auteur, bien sûr, mais l'un des sujets sur lesquels le livre a été créé était la mort de Sannison. Une autre adoptée coréenne qui a mis fin à ses jours avant l'âge de 17 ans et dont les funérailles ont eu lieu le 5 novembre, mon anniversaire. Elle venait de rompre avec un autre adopté peu de temps auparavant. C'était en 1991, l'année où l'association pour les Coréens adoptés, Arierang, a tenu sa première grande réunion nationale. L'année où les amours ont à la fois fleuri et éclaté. L'année où j'ai pris conscience de ce que la douleur et le chagrin se cachaient sous nous tous.

Deux ans plus tard, Julia, une Coréenne adoptée de Belgique qui a quitté la vie juste avant d'avoir 21 ans, est décédée et ses funérailles ont eu lieu le 5 novembre, mon anniversaire. Ses parents adoptifs, cependant, ne voulaient pas d'adoptés au service funéraire.

Quelques années plus tard, j'allais perdre ma propre sœur, Joo Min, alors qu'elle était en poste comme soldat de l'ONU en Bosnie. Nous ne savons pas vraiment pourquoi elle a choisi de sauver deux garçons dans leur chute dans les Alpes italiennes françaises alors qu'elle devait savoir que cela lui serait fatal elle-même.

Hier, on m'a rappelé ce qui précède. Une confrontation douloureuse mais peut-être la plus nécessaire avec mon histoire personnelle pour apprendre à travers ce dur chemin que je ne pouvais plus détourner le regard de mon développement intérieur. Depuis lors, je travaille dur pour la souffrance des adoptés à travers le monde. Mais au lieu d'éloges et de soutien, j'ai reçu des menaces et des parents adoptifs en colère sur mon chemin. Certains ont même menacé de vouloir me tuer. Mais des adoptés en colère et des scientifiques de #, en particulier des Pays-Bas, ont également essayé de faire disparaître mon message. Jusqu'à la recherche suédoise d'Anders Hjern, Frank Lindblad, Bo Vinnerljung est sorti en 2002 et a étayé mes expériences et mes soupçons.

Le traumatisme existentiel au suicide montre une relation avec le processus de déchirure créé par l'abandon et l'adoption #. Depuis lors, de tels résultats ont fait surface partout dans le monde, sauf aux Pays-Bas. Les Pays-Bas aiment toujours se livrer à l'histoire de Walt Disney et tout bruit contraire à propos de ce phénomène est commodément rejeté par la recherche statistique, qui, bien qu'accréditée par Evidence Based, parvient à écarter commodément ce problème.

La science préfère laisser la souffrance de nombreux adoptés à eux-mêmes car ce qui n'apparaît pas dans les statistiques n'existe pas selon le gouvernement et les agences d'adoption.

Original en néerlandais

AANDACHT VOOR #ZELFDODING SOUS #GEADOPTEERDEN

Vijf keer hoger dan gemiddeld

Bijna niemand wil het echt weten, en men spreekt er niet makkelijk over, laat staan dat de geadopteerden de aandacht krijgen als het gebeurt. Meestal gaat de aandacht naar de #adoptieouders en staan de geadopteerden vaak alleen in de regen.

Gisteren était de boekuitreiking van het boek #donderdagen van adoptiemoeder Rini van Dam à Sneek. De inleidingen van sprekers waren natuurlijk terecht gericht op de schrijfster, maar een van de onderwerpen waarom het boek is ontstaan is de dood van Sannison. Een mede Koreananse geadopteerde die voor haar 17e een eind maakte aan haar leven en haar rouwdienst was op vijf november, mijn verjaardag. Ze had kort daarvoor net de prille verkering met een medegeadopteerde uitgemaakt. Het was 1991, het jaar dat vereniging voor geadopteerde Koreanen, Arierang, haar eerste grote landelijke bijeenkomst achter de rug had. Het jaar waar zowel liefdes opbloeiden, maar ook uit elkaar spatten. Het jaar dat ik mij gewaar werd welk en pijn en verdriet onder ons allen schuil ging.

Twee jaar plus tard, overleed Julia, een Koreanan geadopteerde uit België die net voor haar 21e het leven verliet en haar rouwdienst was op vijf november, mijn verjaardag. Haar adoptieouders echter wilden geen geadopteerden bij de rouwdienst.

Enkele jaren plus tard zou ik mijn eigen zus, Joo Min, verliezen terwijl ik gestationeerd était également VN soldaat en Bosnie. We weten niet echt waarom ze verkoos om twee jongens in hun val in de Frans Italiaanse Alpen te redden terwijl ze geweten moet hebben dat het haar zelf noodlottig zou worden.

Gisteren werd ik aan het bovenstaande herinnerd. Een pijnlijke, maar wellicht de meest noodzakelijke confrontatie met mijn persoonlijke historie om via deze harde weg te leren dat ik niet langer weg kon kijken van mijn innerlijke ontwikkeling. Sindsdien heb ik mij hard gemaakt voor het leed van geadopteerden over de hele wereld. Maar inplaats van lof en ondersteuning ontving ik bedreigingen en boze adoptieouders op mijn pad. Sommigen dreigden mij zelfs om te willen brengen. Maar ook boze geadopteerden en #wetenschappers, vooral uit Nederland, probeerden mijn boodschap uit de lucht te halen. Totdat het Zweedse onderzoek van Anders Hjern, Frank Lindblad, Bo Vinnerljung in 2002 uitkwam en mijn ervaringen en vermoedens staafde.

Het existentiële trauma tot zelfdoding laat een relatie zien met het verscheurende proces dat ontstaat door afstand en #adoptie. Sindsdien zijn over de hele wereld dergelijke uitkomsten opgedoken behalve in Nederland. Nederland laaft zich nog graag aan het Walt Disney verhaal en elk tegengesteld geluid over dit fenomeen wordt handig weggewerkt door statistisch onderzoek, dat weliswaar Evidence Based geaccrediteerd is, maar dit onderwerp handig weet weg te werken.

De wetenschap laat het lijden van veel geadopteerden liever aan henzelf over want wat niet in de statistieken opduikt bestaat niet volgens de overheid en de hulpverlening.

Ressources

ICAV Page commémorative avec des liens de sensibilisation au suicide et d'autres ressources sur ce sujet

Artistes adoptés

Chez ICAV, nous nous efforçons d'élever les artistes adoptés car leurs œuvres peuvent souvent dépeindre ce que les mots ont du mal à transmettre. Conformément à cela, lors de la récente réunion du 9 septembre Soirée de reprise de K-Box Adoptee, Ra Chapman et moi-même voulions que la soirée soit une célébration des artistes australiens adoptés à l'étranger. Nous avons pu présenter une partie de leur travail dans une impression sous forme de ZINE que vous pouvez consulter ici :

1 / 28

Autres artistes adoptés

Nous avons eu d'autres incroyables artistes adoptés internationaux qui ont présenté leurs œuvres à l'ICAV au fil des ans. Voici une compilation de ce qui a été partagé. Cliquez sur l'image et cela vous mènera à leur blog avec des œuvres d'art.

Meg à la soirée de prise de contrôle des adoptés K-Box

Meg est une adoptée internationale coréenne, élevée en Australie et dessinatrice de bandes dessinées. Elle réalise des œuvres en grande partie autobiographiques et non romanesques qui sont apparues dans The Nib, The Lily, Liminal Magazine, The Comics Journal et des anthologies, notamment Comic Sans, Régime régulier, fils qui nous relient et lauréat du prix Eisner Dessiner le pouvoir : Histoires de femmes de violence sexuelle, de harcèlement et de survie. Elle a exposé des œuvres de bandes dessinées, d'animation et de films à l'échelle internationale, enseigné la création de bandes dessinées à des étudiants universitaires, développé et dispensé des programmes de bandes dessinées à des élèves du secondaire issus de l'immigration et des réfugiés avec STARTTS, et des programmes d'art à des élèves du primaire en Corée. Meg travaille actuellement sur un travail de longue durée basé sur ses expériences en tant qu'enfant asiatique de parents blancs en Australie, une période récente de vie en Corée et une recherche infructueuse de sa mère coréenne.

Elle a créé l'œuvre d'art pour notre Soirée de reprise de K-Box Adoptee matériel promotionnel et ZINE :

Meg s'est également présentée comme l'une de nos artistes adoptées et vous pouvez regarder la vidéo de sa présentation ici :

Vous pouvez également le consulter dans le format de la version Web pour ceux qui préfèrent lire et voir.

Ressources

En savoir plus sur Meg
site Internet: http://www.megoshea.com
IG : @even.little.meg

Découvrez notre Album photo, chez Ryan et Ébène présentations de la soirée

Prochainement est notre artiste adopté ZINE et d'autres artistes adoptés

Ryan à K-Box Adoptee Takeover Night

Le vendredi 9 septembre, j'ai co-organisé avec Ra Chapman (adoptée internationale et dramaturge coréenne) un événement d'artistes adoptés à Melbourne, Victoria, au Théâtre de la malterie. Cet événement a suivi la représentation de l'incroyable comédie de Ra, Boîte K qui est l'histoire de Lucy (adoptée internationale coréenne) qui est une adoptée coréenne de plus de 30 ans qui apporte un peu d'humour et de dures vérités à la table du dîner.

J'ai été honoré d'être à la lecture de la pièce de Ra l'année dernière lorsqu'elle a reçu le prix 2020 Prix Patrick White des dramaturges à Sydney pour ce travail.

Après la pièce, certains de nos talentueux artistes adoptés internationaux ont présenté un petit segment de 10 minutes sur leurs œuvres.

Les prochains blogs vous présenteront quelques-uns de ces artistes adoptés dans leurs présentations, suivis de certaines des œuvres que nous avons capturées pour le ZINE, un petit magazine présentant leurs œuvres comme un souvenir à emporter de notre soirée.

Pour moi, le clou de la soirée a été une lecture par un adopté coréen qui est universitaire, écrivain et co-animateur de podcast Sentiments adoptés, Ryan Gustafsson. Ryan est écrivain, chercheur et podcasteur. Leur publication la plus récente est "Whole Bodies", qui apparaît dans l'anthologie de Liminal Contre la disparition : Essais sur la mémoire (Pantera Press, 2022). Ryan est également co-animateur du Réseau de recherche sur l'adoption des adoptés coréens (KAARN).

La présentation de Ryan était puissante, éloquente et poignante et présentée avec une telle honnêteté brute, elle a résonné dans mon âme car je pouvais comprendre une grande partie de ce qu'ils ont partagé sur ce que nous pouvons ressentir pour notre première mère.

Ryan Gustafsson et Lynelle Long

Écoutez la lecture de Ryan d'un extrait de leur écriture intitulé - Nous nous sommes rencontrés avec des noms différents.

Ressources

Vous pouvez suivre Ryan sur :
site Internet: http://www.ryangustafsson.com
Ing: @crewneckgreen

Découvrez notre Album photo de la soirée.

Prochainement est la présentation d'Ebony de la soirée.

Examen de l'adopté du jeu K-Box de Ra Chapman

par Kayla Curtis, adopté coréen élevé en Australie, assistante sociale et conseillère spécialisée en adoption.

Je veux partager quelques réflexions après avoir accompagné le Boîte K Soirée de prise de contrôle des adoptés à la malterie et voir le K-Box de Ra Chapman jouer à Melbourne, en Australie, le 9 septembre.

Personnellement, je ressens une excitation de voir Boîte K parce qu'il a capturé une grande partie de mon expérience personnelle d'adoption avec une clarté émotionnelle et de confrontation. Mes commentaires à Ra par la suite ont été : « Ils auraient pu être mes parents sur cette scène, le plateau était ma maison familiale et le scénario était très proche des conversations que j'ai eues avec ma famille au fil des ans. Merci d'avoir mis en lumière certains des problèmes auxquels nous devons faire face et d'avoir inclus certains des problèmes inconfortables et confrontants qui sont si cachés et invisibles pour les autres, en particulier nos familles ».  

Boîte K est écrit et réalisé par Ra Chapman, un adopté sud-australien coréen, actuellement basé à Melbourne. Cette pièce est unique en son genre et est la première à mettre en lumière les complexités et les nuances de l'expérience des adoptés internationaux en Australie et à avoir un adopté international comme protagoniste principal. Ra a écrit la pièce basée sur la sienne et d'autres adoptés ont vécu des expériences d'adoption. Les commentaires des adoptés qui ont vu la pièce vendredi soir étaient que la représentation de l'expérience de l'adopté était non seulement relatable, mais une représentation provocante et véridique de leurs propres expériences d'adoption.

La pièce parlait d'une adoptée coréenne de plus de 30 ans naviguant dans les relations avec sa mère et son père adoptifs et parlait également de son parcours pour comprendre l'impact que l'adoption a eu sur sa vie : comment elle a influencé son identité, son modèle de travail interne et sentiment d'identité et de connexion avec ses parents adoptifs. Il a abordé de nombreux thèmes centraux de l'adoption, notamment l'identité, l'appartenance, la perte et le chagrin, la race, les impacts de l'adoption tout au long de la vie, le racisme, les stéréotypes, l'attachement, l'appartenance, le privilège blanc/blanchiment, les « dangers des histoires uniques », famille ainsi que la façon dont nous parlons des questions d'adoption et naviguons dans ces discussions difficiles avec nos familles. Ce que la pièce a bien fait, c'est d'explorer les impacts sur l'adopté et les relations familiales lorsque ces problèmes fondamentaux ne sont pas compris, validés, explorés ou soutenus. Comme c'est normal pour de nombreux adoptés qui commencent à explorer et à prêter attention à ces problèmes, il peut y avoir un effet déstabilisateur sur les relations familiales lorsque le récit de l'adoption «conte de fées» ou «adoption heureuse» commence à se désagréger. 

De gauche à droite : Jeffrey Liu, Ra Chapman, Susanna Qian

Pour tous les professionnels travaillant dans le domaine de l'adoption, cette pièce est une excellente ressource, fournissant un aperçu approfondi et précieux de la dynamique, des relations, des expériences interraciales et des défis auxquels les adoptés internationaux doivent naviguer dans leur expérience d'adoption et leurs familles adoptives. Bien sûr, cela a été livré extrêmement intelligemment avec la pièce utilisant la comédie / satire ainsi que des monologues et un symbolisme émotionnellement intenses et beaux complétés par un jeu exceptionnel d'un casting intime de quatre interprètes. 

Il a été puissamment livré et reçu, laissant de nombreux adoptés qui y ont participé se sentir émotifs et instables, mais aussi connectés, vus et soutenus. De même, cela peut également laisser les parents adoptifs incertains, confrontés et curieux de leur rôle dans l'adoption de leur enfant. En fin de compte, je pense que cela rassemble tout le monde : les adoptés et les parents, ouvrant des possibilités sur la façon dont nous pouvons nous associer autour de l'expérience d'adoption et faire mieux pour le parcours de l'adopté.

Après la pièce, j'ai apprécié les discours émotifs et autres performances des adoptés partageant leur travail créatif et leurs projets. En outre, la soirée a mentionné d'autres projets passionnants dirigés par des adoptés et des travaux créatifs en développement que je suivrai de près avec impatience.  

Le principal point à retenir pour moi de la soirée a été la façon incroyable dont les adoptés ont pu se rassembler grâce à cet événement, qui, je pense, met en évidence le pouvoir de guérison collectif des adoptés lorsqu'ils sont entourés par la communauté, élevant la voix des adoptés de manière sûre et soutenue et se sentant un fort sentiment d'appartenance en étant vu et entendu. C'est formidable de savoir que la communauté des adoptés australiens se renforce !

J'espère que nous pourrons continuer à avoir des discussions ouvertes et bienvenues ensemble en tant que communauté afin que nous puissions tous bénéficier de l'apprentissage de ceux qui ont vécu des expériences, en particulier des adoptés.

Cher Ra, veuillez connaître l'impact puissant que vous avez eu et comment votre travail créatif contribue à façonner tout notre apprentissage et à mieux renforcer la communauté d'adoption en Australie.

J'encourage tout le monde à voir La K-Box de Ra Chapman montrant seulement jusqu'au 18 septembre; les parents adoptifs, les adoptés, les professionnels de l'adoption et la communauté au sens large.

Découvrez notre Album photo dès le soir.

Le 9 septembre Soirée de prise de contrôle des adoptés K-Box à la malterie événement nous a été fièrement présenté par Théâtre de la malterie, supporté par Petites subventions des services d'adoption internationale et de soutien à la famille (ICAFSS) d'Australie, InterCountry Adoptee Voices (ICAV), Services sociaux internationaux (ISS) Australie, et hébergé par nos merveilleuses organisations dirigées par des adoptés et nos groupes communautaires - ICAV dirigé par Lynelle Long et Ra Chapman de Réseau des adoptés coréens en Australie (KAIAN).

Prochainement sur le blog ICAVs est quelques-unes des performances d'artistes adoptés de notre Prise en main de la Nuit de la Malterie et des œuvres d'art de la ZINE magazine qui a été distribué lors de l'événement.

Ra Chapman et quelques-uns des adoptés coréens qui ont assisté à la soirée
Photos de Lynelle Long

Ressources

Profond regret ou grand amour ? Le jeu des adoptés montre le désir de connexion

K-Box : Interroger la classe moyenne australienne avec un flair comique éclair

S'identifier avec nos miroirs génétiques

Les personnes qui ne sont pas adoptées oublient trop facilement que la biologie compte – voir notre biologie se refléter autour de nous, nous fonde dans la formation de notre identité et de notre sens de soi.

Dans ce court discours de notre série de vidéos, j'adore les commentaires de Ben sur le fait de regarder dans les yeux de son bébé et de se voir reflété pour la première fois et l'impact que cela a eu sur lui. Je peux certainement m'identifier à cela aussi, car ce n'est que lorsque j'ai eu mes propres enfants que j'ai ressenti un sentiment de sécurité plus profond en moi - un sentiment d'appartenance que je n'avais jamais eu auparavant.

Cliquez sur l'image de Ben pour voir sa vidéo.

Benjamin

Ressources qui parlent de l'importance des miroirs génétiques :

Pensées pour les parents adoptifs
Libre comme un oiseau

Vidéo: Miroir génétique - Qu'est-ce que c'est, comment cela affecte les personnes adoptées et ce que vous pouvez faire à ce sujet (par l'adoptée internationale colombienne Jeanette Yoffe)

Vous pouvez suivre Ben @ Instagram l'adopté_tranquille

Trouver la paix après l'adoption

Je n'arrive pas à croire que cela fait un peu plus d'un an que j'ai filmé 8 personnes incroyables qui ont ouvertement partagé leur expérience et leur vision de la vie en tant qu'adoptés internationaux. Au cours des prochaines semaines, je veux mettre en évidence les vidéos individuelles de notre série de vidéos, qui aident à partager les complexités d'être un adopté.

Voici Jonas qui partage son parcours pour trouver sa paix intérieure, en acceptant les pertes, les luttes et les gains d'avoir été adopté à un âge avancé d'Haïti en Australie. Cela vaut la peine d'être partagé, en particulier pour les jeunes adoptés masculins de couleur qui luttent souvent en silence avec très peu de modèles ou de miroirs raciaux. Être adopté ne signifie pas toujours une lutte sans fin. Jonas parle de peu importe la difficulté du voyage, il est possible d'atteindre un lieu d'acceptation et de paix quand on travaille dur pour explorer nos débuts, accepter nos réalités et trouver un chemin.

Écoutez Jonas partager la vidéo en cliquant sur l'image ci-dessous.

Jonas

Ressources

Course et Traumatisme ressources spécifiques à l'adoption internationale

Haïtien du mois : Jonas Désir

Espoir pour Haïti : Voyage d'espoir

Recherche et Retrouvailles en Adoption Internationale

Recherche et réunion : impacts et résultats

En 2016, l'ICAV a compilé la première ressource au monde de nos voix d'expérience vécue partageant les hauts et les bas de la recherche et des retrouvailles, spécifiques à l'adoption internationale. Aucune ressource de ce type n'existait auparavant et pourtant, en tant qu'adoptés, l'un de nos plus grands défis tout au long de notre vie consiste à déterminer si nous voulons chercher, ce que cela implique et comment s'y prendre. Je voulais fournir un moyen de répondre à ces questions, j'ai donc demandé aux adoptés de l'ICAV de partager leurs expériences, en me concentrant sur les leçons apprises après avoir regardé en arrière. Je leur ai également demandé de partager ce qui pourrait être fait par les autorités et les organisations pour mieux nous soutenir dans notre démarche de recherche et de retrouvailles. J'ai publié notre article de perspective en anglais et en français et il a fini par être un article de 101 pages (livre) couvrant les expériences d'adoptés de 14 pays d'origine, adoptés dans 10 pays d'adoption.

Étant donné que l'un des principaux sujets de discussion lors de la récente Commission spéciale de La Haye est le soutien post-adoption, j'ai estimé qu'il était temps de partager à nouveau notre document et de fournir un résumé de ce qu'il contient pour ceux qui n'ont pas le temps de lire le 101 pages et au profit des Autorités centrales et des organisations post-adoption pour apprendre de nos expériences.

Résumé des principaux thèmes de "Recherche et réunion : impacts et résultats" par InterCountry Adoptee Voices (ICAV) 2016

Problèmes et défis rencontrés lors de l'utilisation des services de traçage :

  • Le besoin de conseils spécialisés est un thème récurrent dans la plupart des histoires, en particulier pour préparer les adoptés à la première rencontre, donnée par quelqu'un qui comprend et se spécialise dans l'adoption internationale.
  • Les recherches sont souvent effectuées via des sites de réseaux sociaux qui peuvent rendre les adoptés vulnérables et ne pas être correctement soutenus pour dialoguer avec les familles biologiques
  • Problèmes de confidentialité et obstacles
  • La nécessité d'accéder aux actes de naissance pour faciliter la reconnexion à la naissance
  • Plusieurs cas ont mentionné des problèmes de passeport et de visa
  • L'agence d'adoption ne divulguerait pas d'informations d'identification sur sa famille biologique pour des raisons de confidentialité
  • Transparence des services et où y accéder
  • Hypothèse selon laquelle les actes de naissance sont exacts, malgré la corruption
  • Le sens de "reconstruire votre histoire"
  • Difficile de maintenir une relation avec la famille biologique en raison des barrières linguistiques et culturelles
  • Besoin de lois et de processus plus normalisés que les agences d'adoption doivent suivre lorsque les adoptés recherchent leurs informations
  • Des lois votées pour permettre aux adoptés d'accéder à leurs dossiers
  • Plus de soutien est nécessaire pour les adoptés dans le conseil et la traduction lors de la recherche
  • Service de conseil facilité qui a aidé le processus de recherche et de réunion du début à la fin
  • Liste des adoptés en tant que mentors qui ont suivi le processus
  • Les histoires de recherches d'adoptés et leur réconciliation de ces recherches fourniraient un soutien émotionnel aux autres adoptés qui envisagent de commencer leur propre recherche

Suggestions pour un meilleur soutien aux adoptés adultes lors de la recherche de familles biologiques :

  • La documentation est la clé et l'adoption ouverte est le meilleur moyen d'apporter son soutien
  • Le besoin d'interactivité groupes de soutien et savoir où les trouver
  • Une éducation complète pour les parents adoptifs pour les aider à gérer les problèmes tout au long de la vie des adoptés, et des conseils abordables pour toutes les parties dans le processus d'adoption, et en particulier pour avoir accès à ce soutien quelle que soit l'étape du processus d'adoption
  • Faire en sorte qu'un travailleur social « surveille » les personnes adoptées tout au long de leur vie
  • Maintenance d'une base de données pour permettre la recherche avec accès à d'autres bases de données telles que les naissances, les adoptions, les décès et les mariages dans chaque pays
  • Certains adoptés souhaitent que les familles adoptives aient une formation obligatoire qui les aide à gérer les problèmes des adoptés jusqu'à l'âge de 18 ans - éducation à la langue, à l'histoire de la culture, l'importance d'avoir tous les documents, l'intérêt de faire des visites régulières ensemble dans le pays d'origine
  • Inclure les tests ADN de l'adopté effectués, O ou N sur le dossier d'adoption

Citations clés d'adoptés sur leur expérience de réunification :

"L'adoption est un voyage de toute une vie et même à ce jour, j'ai de nouvelles révélations sur mon adoption. L'impact "général" a été celui d'une profonde autonomisation qui est née d'une grande angoisse.

"Bien que j'aie eu une séance avec un très bon psychologue avant ma réunion, j'ai toujours l'impression qu'il y avait tellement plus que j'aurais dû être mis au courant. J'aurais aimé être dirigé vers d'autres adoptés désireux de partager leur expérience de leur réunion avec des astuces, des conseils et du soutien.

"C'était dévastateur pour moi de réaliser que ma famille biologique était essentiellement des étrangers et si je voulais une relation avec eux, je devrais sacrifier la vie que j'ai construite après qu'ils m'aient rejeté et re-modifier l'identité que j'ai eu du mal à développer, juste pour correspondent à leurs attentes. »

"Les plus grands obstacles à la recherche et à la réunion d'après mon expérience ont inclus :

Être 'touriste' dans mon pays de naissance. J'ai trouvé étonnamment difficile et difficile de faire supposer à des personnes de la même nationalité que j'étais l'un d'eux et d'avoir ensuite à expliquer ma situation d'adoption.

Après les retrouvailles, c'est-à-dire travailler sur les conséquences de l'ouverture de la porte sur le passé, c'est irréversible ! J'aurais dû être mieux préparée et mieux accompagnée pour les aspects et conséquences post-réunion.

«Il a fallu de nombreuses années pour bien se réconcilier et pour me faire une idée de mon adoption après les retrouvailles. Cela a sans aucun doute affecté mon identité et le cours de ma vie pour le mieux. Mon adoption est devenue quelque chose que j'ai appris à apprécier et avec lequel j'ai évolué. Apprendre que ma vie aurait dû se terminer avant même ma naissance m'a rendu incroyablement reconnaissant et motivé à faire quelque chose de ma vie.

"La blessure primitive lorsqu'elle est séparée de sa mère est exacerbée par le mystère des questions sans réponse."

Pour lire le document de perspective complet de l'ICAV : Recherche & Réunion – Impacts & Résultats en anglais ou en français, consultez notre collection de Documents de perspective.

Français
%%footer%%