L'expérience de la foi du racisme

Capture d'écran 09/07/2016 à 3.38.43 pm

Les effets que le racisme a eus sur moi ont été très blessants. J'irais jusqu'à dire que je me sentais déclassé. J'ai continué à ressentir ça pendant si longtemps que mon estime de moi s'est effondrée et j'ai fait une dépression nerveuse quand j'étais adolescente. Je me suis également tourné vers la marijuana lorsque je suis entré dans une mauvaise foule et que j'ai quitté la maison.

Les abus constants, les humiliations - appelez ça comme vous voulez - se sont tous accumulés et m'ont fait craquer. Je me sentais aliéné parce que j'avais l'air différent. Je me sentais aussi tout le temps seul car il n'y avait personne à qui parler. Tout cela s'est passé quand j'étais adolescente - une période difficile au mieux - mais cela a rendu mon adolescence encore plus difficile. L'école et me faire des amis étaient aussi difficiles pour moi parce que je pensais que personne ne me comprendrait ou qu'ils me rabaisseraient à nouveau. J'ai toujours eu l'impression que les gens me rabaissaient à cause de la merde constante qui m'était lancée.

Ma mère ou moi ne pouvions rien y faire à l'époque – il n'y avait personne à qui parler ni aucun autre Asiatique auquel je pouvais m'identifier (cela s'est principalement produit dans une école particulière que je ne nommerai pas). J'étais le seul étudiant asiatique à l'école et j'ai fini par changer d'école plusieurs fois parce que les choses devenaient trop difficiles pour moi. J'ai tout pris sur le menton parce que je n'avais personne à qui parler. Donc à la fin, quand j'ai quitté l'école et que les choses sont devenues trop difficiles, j'ai essayé de me suicider et j'ai eu une dépression.

Pourquoi est-ce qu'à moins d'avoir la peau blanche, les yeux bleus, etc., tout va bien ? Mais si vous êtes d'une autre race ou croyance, on vous fait vous sentir comme de la merde ? C'est exactement ce que le racisme m'a fait. J'étais le mouton noir pour ainsi dire – mais pourquoi n'y aurait-il pas aussi bien mouton noir que mouton blanc ?

Les manières de faire face au racisme étaient très douloureuses. Comme je n'avais personne à qui parler des problèmes, j'ai dû trouver d'autres moyens de faire face. Malheureusement, après ma panne, j'ai dû aller à l'hôpital et après cela, j'ai dû quitter la maison. Ensuite, d'une manière ou d'une autre, je me suis trompé de foule et ils m'ont fait prendre de la drogue, c'est-à-dire de la marijuana. Donc, cela s'est transformé en un grand cycle laid. Un que je ne pouvais contrôler ou parler à personne. J'avais honte car je pensais que personne ne comprendrait. Les dénigrements se produisaient si souvent que je me méfiais des gens.

Il ne se passe plus grand-chose maintenant, en fait c'est complètement le contraire. J'ai des gens qui me demandent où je suis né, vais-je retourner au Vietnam, etc. Il y a donc des gens honnêtes autour de moi après tout. J'aimerais que tout le monde soit tolérant envers les Asiatiques.

C'est l'effet que le racisme a eu sur moi et sur ma vie.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Affectation....
Français
%%footer%%