Réunions du gouvernement américain

Dans la continuité de notre première rencontre auprès du Département d'État des États-Unis (US DOS), l'Autorité centrale pour l'adoption internationale aux États-Unis :

Téléconférence USDOS & USCIS 18 septembre 2017, 14 h HAE
(19 septembre 4h00 AEST)

Procès-verbal de discussion sur les problèmes de citoyenneté auxquels sont confrontés les adoptés internationaux

Participants à l'ICAV :
Sara (ARC), Maline (ARC), Lynelle (ICAV), Joey, Michael (AKA), Jenette (ACT USA), Ella

Participants du Département d'État américain (DOS) :
Trish Maskew

Participants à l'immigration américaine (USCIS):
Carrie Rankin
Julie Farnham

La remplaçante annoncée de Susan Jacobs est arrivée en tant que conseillère spéciale pour les questions relatives aux enfants. Elle s'appelle Susan Lawrence : elle a parlé brièvement et a fait part de son expérience dans le domaine des enfants.

Q : Lorsqu'une famille dissout l'adoption avant de demander la citoyenneté, y a-t-il un délai avant que l'enfant puisse obtenir la citoyenneté ?

Conseil de Julie (USCIS) : L'enfant n'est pas éligible avant 2 ans d'adoption - la loi sur la nationalité exige que l'enfant ait 2 ans dans une famille adoptive avant de demander la citoyenneté.

Q : Clarification de la preuve de citoyenneté ; préoccupations concernant la preuve de citoyenneté
Conseil de l'USCIS : le passeport américain est une preuve de citoyenneté et vous pouvez nous poser des questions pour savoir si un passeport est une preuve ou non ; nous avons des informations sur le site Web DOS pour indiquer que CoC et Passport en sont la preuve.

Q : Le site Web de l'USCIS peut-il être mis à jour pour les familles d'expatriés afin de mieux comprendre le chemin vers la citoyenneté ?

Il y a une page sur la page de l'USCIS et la rédaction d'une nouvelle page avec un langage mis à jour que j'espère avoir mis à jour dans quelques semaines.

Sara (ARC) soulève la question des adoptés exclus de la citoyenneté des enfants qui agissent comme elle-même. Elle explique brièvement sa situation. Luttant sans citoyenneté et sans papiers. Demander à l'immigration de gérer nos cas. A été informée qu'elle n'est actuellement pas autorisée à appeler l'Immigration pour poser des questions sur son cas, a été informée que seule ma mère adoptive est autorisée ; elle est considérée comme sans papiers aux États-Unis ; demander ce qui peut être fait pour avoir une conversation continue avec l'immigration ? Notre réalité est que nous sommes expulsés. Également mentionné, l'ARC a activement fait pression au niveau de Washington DC pour introduire le projet de loi, mais c'est un processus de longue haleine. Comment l'immigration peut-elle gérer nos cas différemment?

Carrie (USCIS): elle veut les coordonnées de Sara car elle n'a pas entendu parler de l'ARC.

Trish (DOS) : avise qu'elle ne l'a pas mais que Sara lui envoie un e-mail DoS.

Sara (ARC) : Tant de malentendus et de manque d'urgence autour de la citoyenneté des adoptés. Demander à quelqu'un d'intervenir.

Trish (DOS) : elle s'en occupe. Il y a certaines choses que DOS peut faire mais nous comptons sur d'autres. DOS a proposé aux groupes d'adoptés de nous donner des informations afin que nous puissions mettre à jour le site Web correctement.

Jenette (ACT USA): demande des statistiques sur les personnes sans nationalité ou déjà expulsées
Trish (DOS) : Personne ne capture ou ne conserve les statistiques des enfants qui ne sont pas citoyens américains ; Les statistiques d'expulsion pourraient être avec ICE.

Maureen Evans (mère adoptive) : Pourquoi l'ARC n'est-elle pas connue de l'USCIS ; pourquoi la citoyenneté est-elle toujours controversée, demande également pourquoi le CoC est préféré à un passeport et les implications ?

Trish (DOS) : DOS est conscient de l'ARC. L'adopté sans numéro de citoyenneté cité n'est pas confirmé et confond le problème. Souligne que les CoC n'expirent pas alors que les passeports le font. Trish est heureuse d'avoir autant de conversations sur la citoyenneté avec la communauté. Le passeport est délivré par DOS, CoC du Dept of Homeland Security.

Carrie (USCIS) : renvoie à nouveau les adoptés au site Web : la colonne de droite sur la citoyenneté montre 2 façons d'obtenir une preuve de citoyenneté ; le passeport ou CoC.

Michael Mullen (AKA) : existe-t-il un ensemble clair d'étapes à suivre pour les adoptés adultes qui n'ont pas la citoyenneté ? L'adresse e-mail au DOS est un moyen très indirect d'avoir de l'aide. Quelles sont les possibilités d'options pour les adoptés sans nationalité ?

Carrie (USCIS) : le site Web contient de nombreuses informations et chaque situation est nuancée. Il est important que les adoptés lisent les informations fournies en tenant compte de leur cas individuel. Nous recommandons souvent de demander conseil aux avocats de l'immigration, mais nous (USCIS) ne pouvons pas donner de conseils juridiques. Nous recherchons des moyens d'améliorer et d'ajouter des moyens d'aider via le site Web.

Michael (AKA) : souligne que nous, les adoptés, voulons un point de contact. Nos dossiers nécessitent un suivi. Pourrions-nous voir quelque chose qui ressemble davantage à un système de gestion des cas? Les adoptés veulent être guidés vers un bon résultat.

Julie (USCIS) : renvoie à nouveau au site Web de l'USCIS. Si les adoptés examinent leur situation par rapport aux informations couvertes et ne savent toujours pas quoi faire, il y a quelques options : nous ne pouvons pas donner de conseils juridiques, mais nous avons :

  • une liste d'avocats à faible coût/gratuit qui sont recommandés et peuvent donner des suggestions ;
  • les autres options consistent à se rendre au bureau local de l'USCIS - presque tous les États en ont un; parlez à un véritable agent d'immigration et voyez si vous pouvez obtenir de l'aide ;
  • appelez notre numéro 1800 si vous rencontrez toujours des difficultés, rendez-vous sur NBC.adoption@uscis.dhs.gov ou appelez le 1877 424 8374 selon leur site Web;
  • si c'est vraiment compliqué, allez chercher des conseils juridiques auprès de l'un des fournisseurs.

Trish (DoS) : nous avons une compétence très limitée en matière de citoyenneté ; nous disons que c'est important et nous essayons.

Maline (ARC) : quand les adoptés cessent-ils d'être adoptés ? L'ensemble du processus a été un casse-tête complet pour quelque chose que je n'ai pas choisi. Je suis traité comme si je n'avais jamais été adopté par des citoyens. Personne à l'USCIS ne répond mais reconnais que c'est une bonne question.

Maline (ARC) : d'où viennent les Post Reports qui ont été mentionnés plus tôt dans l'appel ? Les adoptés eux-mêmes ont-ils leur mot à dire ? ou juste des agences ou des parents adoptifs ?

Trish (DOS) : le rapport provient des parents adoptifs, comme l'exigent certains pays pour rendre compte du bien-être de l'enfant. Trish reconnaît qu'ils n'ont jamais pensé que les adoptés fourniraient eux-mêmes ce rapport. Certains rapports passent par l'agence, d'autres passent directement, cela dépend du pays.

Maline (ARC) : souligne que le langage doit changer sur des sites Web comme l'USCIS lorsqu'il est fait référence aux adoptés, car nous ne sommes pas des enfants pour toujours !

Carrie (USCIS): première fois que nous entendons cela, mais c'est quelque chose que nous pouvons prendre en considération sur leur site Web.

Trish (DOS) : termine en répondant à d'autres questions envoyées par e-mail.

(Les autres adoptés de l'appel n'ont pas eu l'occasion de poser leurs questions car le temps était écoulé).
Réunion fermée.

===============================
Actions:

Le DOS doit toujours fournir un contact direct à l'ICAV/ARC avec l'USCIS au niveau de Trish pour discuter des questions de citoyenneté de haut niveau pour les adoptés internationaux, comme cela a été soulevé lors de la première réunion.

 

 

Affectation....
Français
%%footer%%