Deuil lors de l'adoption

par Cosette Eisenhauer adopté de la Chine aux États-Unis, co-fondateur de Naviguer dans l'adoption

Le deuil est un concept étrange. Je m'attends à pleurer les gens que je connais, la famille et les amis qui sont décédés. Ces moments-là, il est logique de pleurer la perte d'un être cher. Je les connais et je les ai aimés. Je suis capable de faire le deuil d'une personne que j'ai rencontrée, une personne qui a marqué ma vie pour une raison ou une autre. Les gens pleurent aussi quand il y a des événements tragiques, souvent en connaissant leurs noms et leurs visages.

Faire le deuil de mes parents biologiques et de la vie que j'aurais pu avoir en Chine est un type de deuil étrange. Faire le deuil de personnes que je n'ai jamais rencontrées et d'une vie que je n'ai jamais eue est un type de deuil déroutant. Il n'y a personne à regarder, il n'y a pas de nom qui accompagne le chagrin. Ensuite, il y a le chagrin et l'engourdissement quand il s'agit de faire le deuil des informations que je ne connais pas. Dans l'ensemble, le deuil d'un adopté international est un concept étrange, c'est un mot étrange.

Il y a toujours eu un vide dans mon cœur pour ma famille biologique. Un de mes rêves était d'avoir ma famille biologique à mon mariage et à mesure que la journée se rapproche, je comprends mieux que ce rêve ne se réalisera probablement pas. Le chagrin a été si réel qu'il a dépassé. Parfois, le chagrin que j'ai vient et je ne réalise même pas que c'est du chagrin jusqu'à ce que je me débatte à ce moment-là. C'est le même concept de deuil de quelqu'un que je connais personnellement, il n'y a pas de nom, pas de visage pour cette personne. Je n'ai jamais connu leur voix ni leur style de vie. C'est faire le deuil de quelqu'un que je n'ai jamais rencontré.

J'ai appris qu'il n'y a rien de mal à pleurer, je suis un être humain. Chaque personne a perdu quelqu'un qu'elle connaissait et elle a traversé le processus de deuil. Les gens pleurent de différentes manières. Je ne compare pas ma façon de pleurer avec la façon dont quelqu'un d'autre pleure. Il n'y a pas de délai pour arrêter le deuil. Je pourrais penser que j'ai fini, puis ça recommence.

Vous pouvez suivre Cosette sur :
Instagram : https://www.instagram.com/_c.eisenhauer_/ Linkedin : https://www.linkedin.com/in/cosette-e-76a352185/ Naviguer dans l'adoption Site Internet: https://www.navigatingadoption.org/home

Laisser une réponseAnnuler la réponse

Français
%%footer%%