Un hommage et un héritage à ma mère sri-lankaise

par Nimal van Oort, adopté du Sri Lanka aux Pays-Bas. Fondateur de Fondation NONA.

Il y a environ dix-huit ans, mon frère jumeau Djoeri et moi avons reçu un message du Sri Lanka qui allait changer nos vies pour toujours. Pendant longtemps, nous avons cherché notre mère au Sri Lanka, mais le message nous a dit que notre mère était malheureusement décédée plusieurs années auparavant.

La cause de sa mort nous a rendus tristes et même furieux. Elle avait été violée plusieurs fois et avait été abandonnée par sa famille et son environnement parce qu'elle aurait été - en étant violée - devenue une honte pour la communauté. À cause de cela et du manque de protection et de soins médicaux, elle est décédée à l'âge de 21 ans.

Pour être honnête, à ce moment-là, je n'ai vraiment pas vu la vie. Notre plus grand rêve de la rencontrer ne se réaliserait jamais et sachant que notre mère avait subi tant d'injustices, je ne savais vraiment pas quoi faire.

Je suis ensuite allé au Sri Lanka pour pouvoir être sur sa tombe. Sur le chemin – lors de mes premiers jours au Sri Lanka – j'ai vu beaucoup de jeunes filles qui m'ont fait penser à ma maman. Parce qu'elles aussi ont été victimes d'abus sexuels, elles ont été abandonnées de tous malgré leur jeune âge. Ces filles n'avaient personne.

Quand j'étais sur la tombe de ma mère et que ma grand-mère m'a parlé de la vie courte mais difficile de sa fille - j'ai réalisé que je ne pouvais peut-être plus aider ma propre mère, mais je le ferais par amour pour elle et en hommage à elle , je commencerais à essayer d'aider les filles d'aujourd'hui.

Une fois de retour aux Pays-Bas, j'ai commencé à m'y préparer et j'ai créé la Fondation NONA. Honnêtement, personne ne faisait confiance à mes plans. Tout le monde m'a dit qu'il serait impossible de faire quelque chose depuis les Pays-Bas pour les filles et les femmes du Sri Lanka qui n'ont aucune valeur pour la société là-bas. Surtout, j'étais trop jeune, inexpérimenté et pas assez instruit pour réaliser ma vision.

Oui, j'ai certainement eu une vision, ou en fait un rêve. Je souhaite que ces filles et ces femmes d'aujourd'hui n'aient jamais à vivre ce que ma mère et beaucoup d'autres femmes ont vécu. Je voulais qu'ils aient une chance d'avoir une existence humaine.

Une récompense royale de l'adjoint au maire d'Amsterdam. Nimal a reçu le prix `` Chevalier de l'Ordre d'Orange-Nassau '' pour son travail à la Fondation NONA (2020).

Aujourd'hui, 18 ans plus tard, nous avons en fait pu aider plus de 1900 filles avec des installations d'hébergement, de soins, d'éducation et d'autonomisation. Les rendre sûrs d'eux et indépendants reste notre principal point de départ. Je suis également toujours très honoré d'avoir reçu un Récompense royale en 2020 pour ce travail et que nous sommes également pris au sérieux à un haut niveau au Sri Lanka.

Ce dont je suis le plus fier, c'est que nous avons vraiment pu aider beaucoup de filles et de femmes à retrouver la passion de la vie et qu'elles sont maintenant de retour dans la société. La plupart d'entre eux ont maintenant une belle famille et un bon travail. Nous sommes une grande famille dans laquelle tout le monde est égal : des filles et des femmes que nous aidons au conseil d'administration, de la femme de ménage à la présidente. Nous sommes une équipe avec la même mission : rendre la vie de ces filles et femmes moins risquée et plus significative ; une vie de liberté, de justice et d'être traité comme un être humain .

Le mois dernier, une fille qui avait grandement besoin de notre aide en 2011 a été nommée enseignante chez nous. N'est-ce pas beau ?

Le dimanche 10 avril, nous célébrerons le NONA-Day au Pakhuis de Zwijger à Amsterdam. Ce jour-là, nous partagerons davantage sur notre travail au Sri Lanka, sur ce que nous avons fait, mais aussi sur nos projets en cours et nos projets futurs. Il y a aussi des conférenciers inspirants et divers spectacles de chant et de danse. Il y aura également un autre délicieux buffet sri lankais et indien. Je vous invite personnellement à y assister, vraiment tout le monde est le bienvenu et vous pouvez vous inscrire sur www.nonadag.com.

Et si vous ne pouvez pas vous rendre à la célébration de la Journée NONA, mais que vous souhaitez contribuer à notre organisation de quelque manière que ce soit, veuillez nous contacter car nous pourrions vraiment utiliser votre aide.

Un grand merci à mes fidèles membres du conseil d'administration Djoeri, Ad, Dhilani, Shivanie, Hartini et Varishna qui ont été entièrement bénévoles pour notre organisation pendant de nombreuses années.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Affectation....
Français
%%footer%%