Tant de pertes dans l'adoption

par Maars, emmené des Philippines au Canada. Vous pouvez suivre Maars @BlackSheepMaars

Je fais des recherches sur mes racines depuis 3,5 ans. Quand j'ai commencé ce voyage, je n'avais que des souvenirs griffonnés de moments qui fournissaient des lieux et des noms. Principalement par des choses que j'ai entendues en grandissant quand ma famille parlait de moi et de mon adhésion à leur famille. Il y avait beaucoup d'informations non confirmées, et la plupart sont des hypothèses et même inventées.

Je me suis assis sur le canapé et j'ai écrit chaque morceau de mémoire dans mon cerveau de ce qui a été dit, de ce qui a été mentionné, de ce qui a été bavardé, de ce qui m'a été crié dessus.

Je n'avais aucune information réelle pour commencer ce voyage, et même lorsque j'ai plaidé pour obtenir des informations et appelé pour poser des questions. Personne n'avait particulièrement envie de dire quoi que ce soit. C'était comme un secret que je n'étais pas censé découvrir. Mais je suis quand même allé de l'avant, et la première année m'a beaucoup demandé, prenant même une femme en Amérique pour ma mère biologique.

Je n'avais aucune attente concrète, aucune direction, ni aucune idée de l'endroit où ce voyage se terminerait. Cependant, après avoir trouvé ma mère biologique, je n'avais qu'un seul objectif. Pour reconstituer notre petite famille, pour guérir le cœur brisé de ma mère biologique d'avoir dû abandonner ses deux premiers enfants.

Je voulais retrouver mon propre frère biologique, pour qu'au moins elle puisse guérir sa culpabilité et sa honte avant de quitter cette vie. Mais je ne pouvais pas le faire. J'étais trop tard, je ne l'ai retrouvé que 5 mois après son décès.

Grandir en tant qu'enfant unique, grandir en me sentant seul au monde, étranger à mon espèce, à mes racines, à mon héritage, à ma tradition ancestrale - de tout ce dont je suis fait, il ne me resterait qu'une seule personne sur cette planète, celle partage les mêmes blessures que moi à cause de l'adoption. Et pourtant, le traumatisme de l'adoption dans nos vies finirait par nous amener à nous séparer à nouveau, pour la deuxième fois.

IL Y A TELLEMENT DE PERTES DANS L'ADOPTION !

J'essaie toujours de travailler sur mon côté paternel, en espérant n'importe quoi, des indices, mais l'inévitable est de chercher quelqu'un/quelque chose dont on ne soupçonnait même pas l'existence, c'est un exploit à explorer.

#adoptee #adopted #adoption #reunion #searching #family research #biologyresearch #ancestry #mystory #myvoyney #mysearch #biologymatters #findingmyroots #brokenbranch

Une réponse à "So Much Loss in Adoption"

Laisser une réponse Annuler la réponse

Affectation....
Français
%%footer%%