Intégration des parties dans l'adoption

par Bina Mirjam de Boer, adopté de l'Inde aux Pays-Bas, coach en adoption à Bina Coaching. Bina a écrit ceci et l'a partagé à l'origine chez Bina Coaching.

« Un adolescent adopté m'a dit un jour : « J'ai l'impression qu'il y a deux adolescents. Le moi qui est né mais n'a pas vécu. Et le moi qui n'est pas né, mais a vécu la vie que j'ai aujourd'hui. Sans comprendre, elle exprimait la scission de soi que tant d'adoptés font pour survivre..." – Betty Jean Lifton, écrivaine, adoptée et défenseure de la réforme de l'adoption.

De nombreux adoptés prennent conscience à un moment de leur vie que ce qu'ils sont dans le présent n'est pas la même personne que celle qu'ils étaient dans le passé. Souvent, les adoptés n'ont pas été capables de se construire une identité ou de vivre avant d'être séparés.

En raison de l'abandon, la plupart des adoptés se séparent et vivent ainsi pour survivre. Pour pouvoir le faire, ils s'aliènent de leur moi originel et quittent leur corps. De plus, leur identité d'origine a été perdue ou effacée par adoption.

Cela fait ressentir aux adoptés un sentiment de vide intense ou même une envie de mort. Ils prennent conscience que le moi originel qui est né n'a pas vécu et que la partie de survie actuelle qui n'est pas née vit leur vie. Ils survivent au lieu de vivre.

Cette conscience ouvre le processus de deuil qui a toujours été présent en eux mais n'a jamais permis d'avoir une place.

Le chagrin caché devient liquide et en regardant cette tristesse, révèle enfin le moi originel.

Néerlandais d'origine

Veel geadopteerden worden zich op een gegeven moment in hun leven bewust dat wie ze in het heden zijn niet dezelfde person is als degene die ze in het verleden waren. Vaak hebben geadopteerden geen identiteit op kunnen bouwen of kunnen doorleven voordat zij zijn afgestaan.

Door afstand zijn de meeste geadopteerden opgesplitst in delen en leven zij vanuit hun overlevingsdeel. Omdit te kunnen doen zijn ze vervreemd van hun oorspronkelijke zelf en hebben zij hun lichaam verlaten. Daarnaast est porte adoptie hun oorspronkelijke identiteit verloren gegaan de uitgewist.

Dit maakt dat geadopteerden een gevoel van intense leegte of zelfs een drang naar de dood ervaren. Zij worden zich bewust dat het oorspronkelijke zelf dat geboren is niet heeft geleefd en dat het huidige (overlevings) deel dat niet is geboren is hun leven leeft. Zij overleven in plaats van leven.

Dit bewustzijn brengt het rouwproces opgang dat altijd al in hun aanwezig was maar nooit een plek mocht hebben.

Het gesolde verdriet wordt vloeibaar en door dit verdriet aan te kijken wordt het oorspronkelijke zelf eindelijk zichtbaar.

Pour lire certains des autres messages de Bina :
Équilibrer l'amour et la perte
Oublie ton passé
Imaginez perdre vos parents deux fois

Laisser une réponse Annuler la réponse

Affectation....
Français
%%footer%%