Il n'y a pas de crise des orphelins, c'est une crise de séparation familiale

Il n'y a pas de crise des orphelins, c'est une crise de séparation familiale.

Les familles vulnérables sont ciblées et inutilement séparées de leurs enfants. Quand on se rend compte que 80-90% des enfants dans les orphelinats ont des familles, il faut ajuster notre réflexion. Nous devons arrêter de dire qu'il y a une crise des orphelins et lorsque nous entendons des églises, des amis, de la famille ou que nous voyons des publications sur Facebook clamer ces mensonges, nous devons être courageux et remettre en question ces idées fausses. Si nous continuons avec la rhétorique de l'adoption telle qu'elle est maintenant, nous ne faisons rien de bon ! Retirer inutilement un enfant de sa famille n'est pas une « vie meilleure ». Un enfant qui perd tous ceux qu'il aime et tout ce qui lui est familier n'est pas dans son « meilleur intérêt ». Faire quelque chose pour le plaisir de « c'est ce que nous avons toujours fait » est irresponsable et à cet égard, je pense que c'est criminel. Si nous sommes conscients de ces réalités et que nous ne faisons rien pour y remédier, même si nous choisissons de les ignorer, nous sommes complices. 

Dans les pays en développement, les orphelinats ne sont pas perçus comme nous le comprenons en Occident. De nombreux parents aimants ont été convaincus que les orphelinats sont un moyen de donner à leurs enfants les opportunités qui leur ont été refusées. Comme tout parent aimant, nous voulons tous mieux pour nos enfants. Les directeurs d'orphelinat et les chercheurs d'enfants promettent aux familles une meilleure éducation, 3 repas par jour, des équipements améliorés et un endroit sûr pour dormir pendant qu'ils peuvent encore voir leurs enfants. Malheureusement, la réalité est souvent très différente, surtout lorsqu'il s'agit d'un orphelinat corrompu. Ce type d'orphelinat fera tout ce qui est en son pouvoir pour séparer la famille et l'enfant. 

Je l'ai déjà dit et je le répète. Si vous choisissez d'adopter à l'étranger, vous ne devriez même pas envisager cela à moins que vous ne soyez prêt à investir votre temps et votre argent pour assurer tous des efforts ont été faits pour garder cet/ces enfant(s) au sein de leur famille et de leur culture. Faire confiance à une agence d'adoption, à un directeur d'orphelinat ou à toute autre partie qui profite de l'adoption n'est ni acceptable ni suffisant. Au début, j'ai lamentablement échoué à cela. J'ignorais les réalités en jeu, et à cause de MON ignorance J'ai permis à des criminels de trafiquer un enfant innocent de sa famille. J'ai fait publiquement mes erreurs et les réalités connues au sein de la communauté de l'adoption internationale dans l'espoir que mes erreurs et révélations à travers ce processus permettront à d'autres de faire mieux. En toute honnêteté, devrions-nous même parler d'orphelins, d'adoption, etc. si nous n'avons pas correctement abordé la crise de séparation familiale actuelle ? Ce n'est qu'une fois que nous nous sommes assurés que chaque famille a eu toutes les chances de rester ensemble que nous devrions même prononcer le mot adoption.

Écrit et partagé par Jessica Davis pendant le Mois national de sensibilisation à l'adoption.

Une réponse à "There Isn’t An Orphan Crisis, It’s a Family Separation Crisis"

Laisser une réponse Annuler la réponse

Affectation....
Français
%%footer%%