deux vies, dos vidas

je suis une personne
et je suis un autre
mes entrailles sont aussi occupées
comme la rue bruyante en bas
klaxons
bus de vies espagnoles
passer devant ma fenêtre

les gens me regardent bizarrement
alors que je marche dans la foule
j'ai l'air d'être comme eux
mon visage castellano
mais mes vêtements
et la manière d'empiéter

ils me parlent
prêt à croire
je suis tout simplement excentrique
un vilain petit canard espagnol
et je déçois
avec des regards vides
haussements d'épaules embarrassés
un éléphant
sur l'autovia

ils sont les miens
mais ils coulent autour de moi
je risque la fierté à l'occasion
comme je marche parmi eux
je suis comme eux
ils sont comme moi
après tout!

je suis un initié
en vacances
dans un pays étrange
plein de gens qui babillent
ma langue maternelle
à mes oreilles sourdes
mon âme
ne sait pas dans quel sens se tourner
dans le tumulte

tant de vagues
rock mon petit bateau
pas le temps
absorber n'importe qui
avant un autre
s'écrase contre moi
je vis deux vies
avant mon grand ouvert
yeux sans voix

deux vies, dos vidas
collection d'intérieur mi boréal
J. aussi grenade, espagne

(c) j.alonso 2019

Les poèmes de j.alonso ne peuvent être reproduits, copiés ou distribués sans le consentement écrit de l'auteur.    

Laisser une réponse Annuler la réponse

Français
%%footer%%