Anthologie colombienne des adoptés internationaux

Abby

J'ai contacté Abby Forero-Hilty d'un groupe colombien d'adoptés internationaux sur FaceBook. Elle a travaillé dur pour créer une nouvelle anthologie qui partage 18 expériences d'adoptés internationaux colombiens. La plupart des participants ont été élevés aux États-Unis, à l'exception de 4 qui ont été élevés en Europe (Allemagne, Royaume-Uni, Belgique et Suisse). L'anthologie s'intitule Décoder nos origines : les expériences vécues des adoptés colombiens et ses bénéfices seront reversés aux adoptés internationaux colombiens et à leurs familles d'origine qui ont du mal à s'offrir des kits de test ADN.

J'ai lu le livre en deux séances. J'ai adoré le mélange de styles littéraires .. prose, paroles, récit, photographies – c'était une lecture intéressante ! Il est profondément émouvant et contient des récits personnels très émouvants des luttes et des réalisations de ceux qui y ont contribué. Il couvre des expériences profondément tristes et comprend de nombreuses histoires de retrouvailles et au-delà.

Je me sentais très connecté en lisant Décoder nos origines car cela reflétait une grande partie de ce que j'ai vécu et appris des adoptés internationaux du monde entier couvrant une variété de pays d'origine. Les problèmes et les expériences reflètent ce que j'ai toujours appelé le « kaléidoscope des parcours d'adoption internationale”.

Un aspect qui s'est démarqué était que ces expériences exprimées par les adoptés internationaux colombiens basés aux États-Unis, semblent être en grande partie le résultat du système d'adoption privatisé des États-Unis. Ce n'est que depuis 2008 que les États-Unis sont devenus signataires de La Convention de La Haye pour l'adoption internationale. Avant de devenir signataires, des agences d'adoption indépendantes facilitaient les adoptions internationales pour les futurs parents. Nous lisons les résultats de ces adoptés internationaux eux-mêmes, maintenant adultes, avec une voix qui leur est propre. Ils partagent les conséquences de grandir avec des parents mal préparés en raison d'un manque d'éducation obligatoire et standardisée, d'un manque de dépistage standardisé et d'un manque d'éducation des agences d'adoption à partir du kaléidoscope des expériences d'adoptés internationaux.

Décoder nos origines, étant en grande partie la voix des adoptés internationaux colombiens basés aux États-Unis, est une réflexion sur les États-Unis qui sont le plus grand pays d'accueil au monde… et un expéditeur de ses propres enfants via l'adoption internationale ! Les États-Unis et les pays d'Europe travailleront-ils plus dur pour écouter et inclure un large éventail des voix de la communauté adulte des adoptés internationaux pour améliorer les normes et les processus d'adoption internationale afin d'obtenir de meilleurs résultats à long terme pour l'enfant (qui grandit inévitablement pour devenir un adulte) ? Seul le temps nous le dira.

Regarder la vérité dans les yeux par Renée Sadhana (l'un des contributeurs de l'anthologie)

Nous voyons maintenant en masse, des générations d'adoptés internationaux comme ces Colombiens aux USA et dans toute l'Europe, qui ont souffert dans leurs adoptions. Relogement subi, trafic, déportation, faux papiers ; qui sont à la recherche de leur véritable identité et de leur lieu d'appartenance, qui luttent pour que leur parcours émotionnel soit validé, et essentiellement pour qui ils ont reçu un soutien pré et post-adoption inadéquat. Nos pays d'accueil ont l'obligation éthique de s'assurer que s'ils continuent à faire venir des enfants via l'adoption internationale chaque année, ils élèvent leurs normes pour s'assurer que ces enfants ont des résultats positifs à l'avenir et ne continuent pas à souffrir autant dans cette anthologie colombienne partager.

Certaines suggestions pour relever les normes seraient de fournir entièrement financé ressources spécifiques à l'adoption internationale, comme :

  • services de recherche, de médiation et de réunification formés professionnellement
  • Tests ADN de laboratoires réputés
  • Conseil psychologique professionnel
  • Services de traduction linguistique
    (La source de ces suggestions provient de l'ICAV Papier Perspective Recherche & Réunion)

N'oublions pas le rôle du pays d'envoi, la Colombie. Il faut se demander pourquoi nos pays d'origine, dont la Colombie, continuent d'envoyer autant de leurs enfants. Pourquoi, après tant de générations, la Colombie échoue-t-elle à créer et à mettre en œuvre des systèmes de préservation de la famille, d'autant plus qu'une proportion aussi élevée de ces adoptés colombiens se réunissent avec succès et retrouvent leurs familles intactes ? Pourquoi y a-t-il aussi une si longue histoire d'irrégularités dans les documents d'identité des orphelinats et des hôpitaux dans les pays d'origine ? Décoder nos origines illustre les conséquences à long terme pour les adoptés internationaux qui sont renvoyés dans un autre pays en vertu de telles pratiques. Nos gouvernements deviennent signataires de La Haye pour l'adoption internationale fait peu pour améliorer ces aspects de l'adoption internationale pour nous les adoptés internationaux !

Décoder nos origines : les expériences vécues des adoptés colombiens est désormais disponible auprès de leur site Internet.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Affectation....
Français
%%footer%%